Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.
Match de championnat
Les Givrés Briards
SPORTING CLUB BRIARD VOLLEY BALL

0 3

Terminé

Gretz 1 (GRETZ ARMAINVILLIERS) VS Les Givrés Briards

1S 18 - 25
2S 24 - 26
3S 18 - 25

Date

Jour du match jeudi 03 mai
Heure du match 20H00
Heure de fin 22H00

Lieu

Gymnase Victor Hugo

Aucune donnée disponible sur l'adversaire.

Gretz 1 0-3 Les Givrés 

Ouep... bon. Burger King ?

On va pas se mentir. C’était pas le match de l’année, quand même.
Contre un adversaire accusant 4 revers pour autant de rencontres, en 2eme phase de poule, le plus gros challenge de la soirée résidait dans le fait de réussir à arriver à l’heure et, surtout, de réussir à finir avant d’être mis dehors (à 22h, ndlr).

Pour ce qui est de réussir à arriver à l’heure, il y a ceux qui ont surpris (beau gosse, sur ce coup, Julien), ceux qui ont fait ce qu’il fallait ... et puis il y a l’autre.
Celui qui nous fait un bon gros remake du tournoi de villecresnes. Je veux bien entendu parler du désormais célèbre : “euh... j’viens de voir vos messages. J’avais oublié. Ça vaut encore le coup que je vienne ?”

Comme je ne fais pas dans la délation, je ne donnerais pas de nom.
Par contre, puisque j’ai tendance à être porté vers l’investigation, version La Cité de la Peur, je vous donnerais 4 indices:
F
R
E
D

À vos enquêtes, mes fins limiers ... 😂😂😂

Le match, maintenant.

1er set : 25-18.
On savait que l’on risquait de courir après les secondes si on faisait traîner les choses.
Il était donc primordial de rentrer dedans tout de suite.
Et plus qu’à notre habitude, j’ai trouvé qu’on avait l’état d’esprit qu’il fallait.
Par contre ... qu’est ce qu’on était brouillons !!!!
Pow pow pow !!! Bouh que c’était moche.
Fort heureusement, nos adversaires étaient tout aussi approximatifs. Et c’est sur la fin de set qu’on a enfin mis le bleu de chauffe pour emporter la première manche.

2eme set : 26-24.
Plus moche ? On l’a fait.
Plus beau ? Heureusement, on l’a fait aussi.
On a tellement mal débuté le set qu’on a réussi à se retrouver avec un -8, à un moment donné.
Je ne saurais même pas l’expliquer. L’implication était là. L’envie de bien faire aussi. Mais le résultat ne faisait que nous frustrer davantage.
A tel point qu’au milieu de set, j’enlève le bas de jogging. Prêt à rentrer sur le terrain. Mais à la place de qui ? Personne n’a décroché. Personne n’est réellement en train de passer à côté de son set.
Finalement, je finirais le set, en short ... en dehors du terrain.

Mais revenons au set. 

A un moment, soit il y eu un relâchement des adversaires, soit l’équipe s’est enfin révélée. Les deux en même temps, peut être bien.
Mais on a bien inversé la tendance. Passant de 11-19 à 22-20, puis 23-22.
Au forceps, on arrache finalement le set 26-24 et on se relâche. Le temps ne jouera pas contre nous, ce soir.

3ème set: 25-18.
Plus relâché, plus serein, le 6 aligné semble bien se coordonner.
On prend le large assez rapidement et on s’offre un beau petit matelas d’avance à +8 ou 9.

Relâchés, oui. Mais pas trop quand même. Sinon .... ah bah oui, l’équipe d’en face s’en donne a cœur joie et grappille les points un à un.
Heureusement, nous n’avons pas attendu d’être au pied du mur pour nous ressaisir et remporter ce match.

Et on s’est même offert le luxe d’un set supplémentaire, pour le fun, vu qu’on était en avance sur le timing.

On l’aura tous compris: sans être le dernier des ingrats et dire que c’est un match à oublier (victoire 3-0 quand même), ce ne sera pas un match référence.
Pour autant, je retiendrais plusieurs points positifs:
En premier, la belle progression, depuis le début de saison de Charles. Très appliqué et tenant compte de tout ce qui peut lui être dit, il progresse vraiment et de façon notable. Ses services étaient d’enfer, hier soir, par exemple.
Et tout le monde reconnaîtra, avec moi, que ses passes sont de plus en plus propres et de bonne facture.
Amelie, ensuite, faisait plaisir à voir. Compte tenu du fait qu’elle reprend seulement depuis cette saison et, bien malheureusement, pas forcément présente à chaque fois (c’est dur la vie d’une maman active, hein ... 😁), j’ai été agréablement surpris par ces petits moments de jeu inspirés.
Julien aussi. Dans un sens, ça m’a soulagé de l’avoir (presque) retrouvé comme on aime le voir.
Se posant beaucoup moins de questions, il avait l’air plus serein et libéré. Et cela se ressentait dans son appréhension du jeu.
Il a bousé aussi. Faut pas pousser quand même. Mais le résultat global laisse une note de satisfaction.

Rassurez vous, les autres. Je ne dis pas que ce sont ces trois là qui nous ont sauvé d’un naufrage à la Titanic. 
Mais sur ce match, je les ai trouvé mieux inspirés que d’accoutumé et ça me semblait juste de le souligner.

Maintenant, il nous reste un match pour nous (vous) préparer comme il se doit pour ce très attendu 16 mai. À nous de faire ce qu’il faut ...

Les statistiques ne sont pas visibles pour cette rencontre.