Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.
Match de championnat
Les Givrés Briards
SPORTING CLUB BRIARD VOLLEY BALL

0 3

Terminé

Karasuno (PONTAULT COMBAULT) VS Les Givrés Briards

1S 21 - 25
2S 17 - 25
3S 21 - 25

Date

Jour du match jeudi 21 décembre
Heure du match 20H30
Heure de fin 22H00

Lieu

Gymnase Léo Lagrange

Aucune donnée disponible sur l'adversaire.

3-0, c'est cadeau !

Karasuno 0-3 Les Givrés

Nouveau jour, nouveau match de championnat. A ceci près que :
Après les matchs contre Villecresnes, la pression est retombée.
Hier, jour du match, était un jour où il ne fallait pas se louper.

C'était mon Anniv'. Et j'voulais pas d'un match bouse comme cadeau !!!!

Du coup, j'ai plutôt eu le droit à un cadeau original version "diner-spectacle" dans un PMU de fin d'après-midi!

Prologue : J'arrive pile poil à l'heure (ok, je concède... c'était un GROS poil). Tout le monde est déjà là... même Julien. Direct, j'suis déstabilisé...
J'avais opté pour passer la soirée en version Incognito... Et j'ai fait les 5 derniers mètres, avant mon arrivée, sous les "JOI YEUUHHHHH ZA NNNIIIIVERSAIRRRRRRE .... JOI YEUUUUH ZA NIII VERSAIRRRRRRRRRRRRRRRREEEEEEUUUH" 

....

Mode Incognito (OFF)... 🤔

Allez, c'est pas grave. On embraye sur le match.

1er set : 25-21

Dans un bruit de fond digne des plus folles soirées paillardes de la fin du XIème siècle (on remerciera nos voisins de gauche qui devaient visiblement remporter leurs premiers points de la saison).
Au point que l'on n'arrivait même plus à s'entendre CRIER sur le terrain.
Et, on s'en doute : Constance étant d'une nature assez farouche, elle s'est carapatée avant même la fin de l'échauffement.

Malgré tout, on conserve l'avantage tout a long du set. Au deuxième temps mort de Karasuno, on change de tactique. On arrête d'essayer de communiquer et on tape dedans.
Tactique qui paye et on l'emporte avec 4 petits points d'avance. 

2ème set : 25-17 ou le ballet du passeur déchaussé.

Le deuxième set commence et on s'est promis d'être moins frileux que sur le 1er set.
On a, à peu près, tenu parole ... au moins pendant les 15 premiers points ...
On se retrouve à 15-7. On est large, on est bon, on maitrise, on la sent bien (la fin du set, bien sûr... pas la bibliothèque universitaire - private joke. désolé pour ceux qui ne comprendront pas).

Et là. PAF. On assiste à l'impensable. Fred et Bruno devant. Cendrillon perd son chausson... et ça part en vrille. Les v'là en train de rigoler comme des perdus à faire des cabrioles version petit rat d'opéra.
Forcément, ça loupe pas... on se retrouve à 15-16.
Ca va que l'opéra était une version en court métrage. Bruno récupère le service, se reconcentre. On perd un point bêtement, mais on assure le principal...

3ème set : 25-21. Le dessert

Après un repas copieux, en deux actes, il fallait un dessert léger.
Et bien nous aurons quand même eu droit à une bonne grosse mousse au chocolat, bien riche, bien dense et bien pesante.

Sans dire que nous avons été mauvais, on a pas non plus été brillant, il faudra bien le reconnaitre.
Un 3ème set pauvre en rebondissement. Pas de quoi se taper le cul par terre. (Je précise que je n'inclus pas nos adversaires du soir, dans cet état de fait. Je ne suis pas là pour juger leur jeu, mais le nôtre.)

Toujours est-il que le 3ème set s'emporte comme les deux précédents : Sans triomphalisme (et heureusement, d'ailleurs).

On s'impose donc une nouvelle fois mais :
- on est bon pour repartir à la recherche de Constance.
- note à moi même : Emmener des Doliprane quand on retourne à Pontault.
- Heureusement que Julien nous a raconté ses "nouveautés" de la semaine. On aurait pas su quoi se raconter, à table, sinon ... 

'Fin bref. J'vous aime comme vous êtes, les givrés. Parfois concentrés, parfois délurés, mais toujours à 100% soudés !
Et c'est ça qu'on veut (et un passeur qui lasse un peu mieux ses chaussures aussi ... )

Les statistiques ne sont pas visibles pour cette rencontre.